Les femmes n’ont pas de répit dans le travail à Agnack. après les travaux des rizières elles s’adonnent aux activités maraichères pendant la saison sèche.

Cette activité leur rapporte des revenues avec lesquels elles peuvent subvenir à leurs activités personnelles.

GUJAHËR : Ëndikkam gudaŋ nuumlahë abukookë Añaax. ganfuri ahareen a tooloŋ gen doolë burukkë saboola, bamanteŋ ëngë honjën tu unhu humine nenneŋ butanhë a feera bubaabënkë igokkë neeneŋ.

JOOLA FOÑI : Kuseeka kati Añaak kuyoolerit burok. kuban jat buroka bati wit, panku laañ ku walo di sitoola soolil sati ekeesa di ejabaaai di wajuupoe wan kuwañeem di fu jamara karambenooro.


 

Leave A Comment

Share via
Copy link
Powered by Social Snap